édito de la directrice

Vous êtes ici

à celles et ceux qui seront demain des professionnels de la santé

Préparer des étudiants à passer et réussir des concours médicaux et paramédicaux est affaire d'expérience et de compétence,et c'est là, je crois, la vocation et la réussite de l'Institut.

Après trente années d'enseignement, il est aujourd'hui certain que la collaboration des professeurs et la participation de trente générations d'étudiants ontpermis d'améliorer les pédagogies et les conditions de confort scolaire.

Actuellement, tout en renforçant les acquis de l'Institut,nous avons choisi de profiter de l'année durant laquelle les élèves séjournent dans l'école,pour les aider à mieux choisir leur avenir et, plus encore, à révéler leur vocation.
Le choix d'un métier, celui de soigner, nécessite une réflexion profonde et attentive des raisons de cette orientation.Tout le monde ne peut pas soigner.

C'est à ces fins que l'Institut collabore avec de nombreux intervenants, qui assurent, en premier lieu, uneinformation socio-professionnelle sur leur métier et abordent ensuite, les questions essentielles sur l'exercice deleur profession de santé, telles que : "Qu'est-ce que soigner ?" "Soigner de quelle façon, grâce à quellethérapeutique ?" "Et au fond, pourquoi soigner ?"

La relation thérapeutique "soignant-soigné" est impliquante et, dans tous les cas, c'est l'homme-praticien qui estle vecteur de la guérison ou du soulagement, guidé par son éthique, aidé par sa compétence, son expérience, sestechniques.

Je souhaite aussi faire savoir aux jeunes étudiants que ces professions, pour ces raisons-là, sont intrinsèquementriches car elles proposent implicitement au soignant d'évoluer, de réfléchir sur ses propres moyens, ses limites, sesressources, et, quand seulement cela devient possible, d'y trouver beaucoup de plaisir.

La relation thérapeutique n'a rien d'anodin et la choisir ne peut être léger ou banalisé car elle influe sur les domainesde la vie privée et de la vie affective des patients comme des thérapeutes. La rencontre quotidienne avec deshommes, des femmes et des enfants nous entraîne à nous poser des questions fondamentales : le sens de la vie,de la naissance, de la vieillesse, de la mort ; la relativité de l'équilibre de chacun.

Nous souhaitons à tous nos élèves de vivre une belle aventure de soignant.

Pascale Guyon - Directrice de l'IGPEPM

2 minutes pour connaitre l'IGPEPM